JEU DE CONSTRUCTION : LE LUDIQUE POUR AMÉLIORER LA PERFORMANCE CONSTRUCTIVE

 

 

visuel performance constructive ludique

 

Garantir la santé et la sécurité des compagnons sur les chantiers constitue un enjeu de santé publique auquel doivent répondre les entreprises du BTP. La prévention est aujourd'hui l'enjeu majeur pour tous les acteurs du BTP. Avec l’évolution des modèles constructifs et les nouveaux défis qui se présentent chaque jour sur le terrain, les entreprises ont à leur disposition un large panel d’opportunités qui doit leur permettre d’avancer en toute sécurité.

 

Le secteur du BTP devrait être un jeu d'enfant : associer, créer, monter… Mais la réalité est toute autre : pénibilité d’exécution, environnement de travail stressant, travail répétitif et charges lourdes qui créent des troubles musculo-squelettiques… Et si la solution était de retrouver son âme d'enfant grâce à des techniques constructives et managériales ludiques ?

 

le LUDIQUE RÉDUIT LES RISQUES DE PÉNIBILITÉ, D'ACCIDENTS ET DE TMS ET AMÉLIORE L'ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL

L’amélioration des conditions de travail du personnel de chantier est essentiel : il s’agit aujourd’hui de la problématique première du BTP. Les accidents ont beaucoup chuté durant ces dernières années, cependant l’OPPBTP [1] déplore encore entre 150 et 200 décès par an sur les chantiers. Cette situation pose évidemment de multiples problèmes, d’un point de vue éthique et humain, mais également du point de vue de l’attractivité des métiers du secteur. Pour pouvoir répondre à cet enjeu sécuritaire, de multiples leviers existent, notamment investir dans des solutions de construction ludiques et innovantes.

 

« En 2015, 2 180 000 euros ont été versés aux entreprises pour acquérir des équipements leur permettant d’améliorer leurs conditions de travail, dont 62% de ces subventions allouées à des équipements d’aide à la manutention. » [2]

OPPBTP, Horizon 2020

« Programme stratégique #03 : Améliorer les conditions de travail » 

  

 

La mise en place de solutions ergonomiques

 

Qui dit ludique dit ergonomique ! De simples facteurs peuvent être de grands leviers pour améliorer la construction et permettre d’alléger considérablement la pénibilité d’exécution qui pèse sur les acteurs du chantier jour après jour :

  • Utilisation d’un code couleur pour repérage
  • Facilité de mise en place et de réglage
  • Maniabilité
  • Légèreté des outils
  • Réduction des nuisances sonores

 

Toutes ces caractéristiques ne sont pas sans nous rappeler les jeux de LEGO® ! Découvrir, réfléchir, assembler… Les meilleures idées sont parfois les plus simples ! N’oublions pas que les jeux de construction sont parmi les jeux les plus plébiscités. Le respect de tous ces facteurs inspirés du secteur ludique peut permettre d’alléger la charge de travail de chaque ouvrier, tout en améliorant la productivité générale du projet de construction. En améliorant l’appréhension de l’espace et en simplifiant la mobilité, le travail en devient presque amusant !

 

visuel performance constructive securite

Selon le décret du 1er septembre 2004 [3] relatif à l’utilisation des équipements de travail, certaines règles ergonomiques doivent être respectées 

  • Les travaux temporaires en hauteur doivent être réalisés à partir d’un plan de travail idéalement conçu pour garantir la sécurité des travailleurs, et permettre ainsi l’exécution des travaux dans des conditions « ergonomiques ». Le plan de travail doit donc être plat et uniforme, pour éviter les chutes. Il doit également être composé de garde-corps résistants.

     

  • Échelles, escabeaux, marchepieds et cordes sont à exclure.

 

 

 

 

Un seul mot d’ordre : simplicité. Travailler dans de bonnes conditions devrait s’apparenter ni plus ni moins à notre jeu de LEGO®, où l’implication physique serait minimisée. Cela signifie que les outils mis à disposition du personnel doivent être choisis en fonction de leur facilité d’usage, leur ergonomie et leur sécurité. Ils doivent permettre de circuler en toute sécurité, d’éviter le recours à la manutention manuelle de charge, d’utiliser des techniques de manutention mécaniques, et d’éviter tous les types de chutes (de plain-pied, de hauteur ou d’objet).

 

« Le matériel de coffrage doit être pourvu de qualité technique et de sécurité ; il doit répondre à des critères luttant contre la pénibilité (légèreté, poignée de préhension, non encombrant, facilité de mise en œuvre, consignes de sécurité comprises par tous, être équipé de garde-corps intégré ou facile à intégrer…) » [4]

Pierre-Jean Fréville

Directeur des Ressources Opérationnelles de Vinci Construction France, Délégation Ouest

BTP Magazine

 

L’amélioration de la logistique

 

L’amélioration de l’environnement passe également par une amélioration de l’organisation et de la logistique sur le chantier. Problème récurrent dans le secteur du BTP, l’organisation doit pouvoir être mieux gérée de façon à renforcer la sécurité des compagnons sur le terrain. Pour cela, il faut :

 

  • Limiter la manutention manuelle de charges
  • Optimiser les conditions de circulation

 

En effet, selon un rapport de l’INRS, 4 accidents sur 10 sont dus aux manutentions manuelles de charges ou aux masses en mouvement. Les chutes de plain-pied représentent 2 accidents sur 10 et sont intimement liées aux mauvaises conditions de circulation sur les chantiers (matériel peu fiable, non-respect des normes, mauvaise organisation). Enfin, 1 chute sur 5 avec dénivellation survient dans des escaliers, il est donc important de sécuriser l'accès dans les dénivelés. 

 

Ainsi, on constate qu’une grande partie des accidents et troubles musculo-squelettiques, qui deviennent à terme des facteurs de pénibilité handicapant le bon déroulement opérationnel sur les chantiers, sont dus au port répétitif de charges ainsi qu’aux fortes contraintes posturales auxquelles le personnel est soumis. L’organisation générale ainsi que la logistique sur le terrain doivent donc être optimisées pour pouvoir améliorer durablement l’environnement de travail du BTP. Un vaste chantier en perspective !

 

Pour pallier ces risques, envisagez des méthodes de prévention ludiques : un petit guide de la bonne posture, ou encore un quizz sur les bonnes pratiques pour sonder les équipes ! Le jeu s’avère être un excellent outil pédagogique.

 

« Horizon 2020 » : la prévention ludique fait la place belle au digital

 

La prévention ne doit pas représenter une contrainte, et pour cela elle doit être perçue comme simple à mettre en œuvre et accessible. Pour faciliter l’accès à l’information et notamment aux ressources permettant de mettre en place des plans de prévention, l’OPPBTP a prévu dans son Plan stratégique à  Horizon 2020 [5] de mettre en place une stratégie digitale accessible à tous les professionnels du BTP. Des ressources en ligne avec des messages personnalisés, des services ainsi que des objets connectés devront être mis à disposition des entreprises pour leur permettre d’optimiser leurs pratiques de manière ludique. La promesse de retomber en enfance grâce à une simple tablette !

 

L’OPPBTP s’était déjà engagé dans cette voie en 2015 en offrant un service en ligne sur l’évolution des risques chimiques, dans le cadre de ses offres e-prévention, ainsi qu’une présence sur les réseaux sociaux pour favoriser les conversations entre acteurs du BTP.

 

 

LE LUDIQUE MOTIVE ET FÉDÈRE LES ÉQUIPES ET AMÉLIORE LA PERFORMANCE CONSTRUCTIVE DE CHACUN

 

La communication au cœur des projets

 

Favoriser une meilleure communication entre les acteurs du chantier constitue l’un des facteurs clés pour créer un effet de groupe sur le terrain. Aujourd’hui, il est nécessaire de s’attarder sur l’amélioration de l’environnement de travail car les conditions physiques et psychologiques sont souvent difficiles à supporter. L’envie et la motivation pour accomplir son travail ne pourront se faire que dans de bonnes conditions. Pour influencer leur productivité, il faut agir sur leur sentiment d’appartenance et leur esprit d’équipe.

 

De plus, en offrant une place importante à la parole des ouvriers et en leur permettant de s’exprimer sur leurs conditions de travail et les problèmes rencontrés, ils auront le pouvoir de modeler leur environnement et de s’y sentir comme chez eux. Ainsi, la communication professionnelle entre acteurs ne doit pas se résumer à un flux unilatéral, mais doit plutôt tendre vers des échanges constants entre les différentes parties. Cela permettra à la fois d’améliorer la cohésion des équipes, mais aussi la compréhension des problématiques rencontrées sur le chantier, comme les retards ou les accidents, et enfin l’organisation du projet de construction dans sa globalité.

 

Le plus : favoriser l’humour dans les réunions, séminaires ou formations en faisant passer un message important par le jeu. Pourquoi ne pas organiser un jeu de Cluedo sur le thème du chantier par exemple ? Soyez créatifs…sortez le grand jeu !

 

visuel performance constructive prevention lutte penibilite

 

La co-construction : un jeu collectif !

 

Pour éviter les « game over », il vaut mieux jouer collectif ! Ces moments d’échanges doivent être aménagés par les chefs de projet de construction dans l’optique d’apporter des informations nouvelles et pertinentes à chacune des parties prenantes. Ces échanges peuvent s’organiser autour de différents sujets :

 

  • Formations groupées et co-apprentissage sur les nouvelles techniques constructives et l’appréhension de nouveaux outils
  • Sessions de management des risques : organisation de journées dédiées à la sécurité, ateliers pratiques
  • Faire participer les compagnons à la rédaction du D.U., car les remontées du terrain sont essentielles

 

  


 

Continuer à développer une culture positive de la prévention doit constituer l’horizon de toute entreprise BTP et mobilise tous les acteurs présents dans chaque projet de construction, du responsable QSE au chef de chantier, en passant par chaque ouvrier. Le ludique permet d’améliorer l’environnement de travail des compagnons, de développer la culture de la prévention, de diminuer les accidents graves et mortels, et enfin de forger un véritable esprit d’équipe : votre entreprise tirera forcément son épingle du jeu !

 

Cela peut se mettre en place à travers de multiples techniques :

 

  • Respect des normes ergonomiques
  • Sessions de management des risques
  • Techniques constructives adaptées
  • Formations aux outils 

 


  

Vous voulez en savoir plus ?

Découvrez notre article d'expert pour comprendre comment agir concrètement pour réconcilier prévention et performance.

>Découvrir

 


Références :

 

[1] OPPBTP, Plan stratégique Horizon 2020, La prévention BTP en mouvement

[2] Ibid

[3] Décret du 1er septembre 2004 relatif à l’utilisation des équipements de travail

[4] Citation de Pierre-Jean Fréville Directeur des Ressources Opérationnelles de Vinci Construction France, Délégation Ouest, extraite d’une interview menée par BTP Magazine

[5] OPPBTP, Plan stratégique Horizon 2020, La prévention BTP en mouvement

Topics: BTP, Alphi, Sécurité, Pénibilité

RESTEZ INFORMÉ

BIENVENUE

Le secteur de la construction est en proie à de nouveaux enjeux, et a besoin d’optimiser ses pratiques pour survivre face aux évolutions de réglementation et aux exigences des commanditaires. Retrouvez sur ce blog toutes les bonnes pratiques pour interroger le fonctionnement de votre entreprise, de votre gestion de chantier, et de votre matériel BTP afin d’acquérir les clés d’une construction qui allie productivité, économies de fonctionnement, sécurité des ouvriers et réduction de la pénibilité.